Néerlandais Anglais 
 
    ?

S'identifier
  
www.cartophilie.be est sponsorisé par

Bienvenue sur www.cartophilie.be

Actualités

Nouvelles ou actualités Evaluation et commentaire




Informations sur l'agenda : salon,bourse,enchères,expo... : Les sites d'enchères tuent ils les bourses cartophiles ?



Informations sur l'agenda : salon,bourse,enchères,expo... : Les sites d'enchères tuent ils les bourses cartophiles ?
Posté le Lundi 26 Décembre 2005 23:55 Transmis par sibyd


Informations sur l'agenda : salon,bourse,enchères,expo... : Les sites d'enchères tuent ils les bourses cartophiles ?

On peut entendre dans la bouche des organisateurs et même lire dans la presse cartophile que le décollage d'internet nuit aux bourses cartophiles. Qu'en penser ?
Superbe carte par Frank pour la bourse Internationale de Charleroi en mai 2003

La complémentarité des mondes réels et virtuels est une réalité.

  • Internet est une source d'information et de marchandise souvent distinctes de celles des bourses mais elles sont partiellement communes.
    • En effet les vendeurs néophites et occasionnels découvrant quelques cartes dans leurs fonds de tiroirs sortent des cartes qui autrement n'auraient jamais circulé en bourse.
    • Les marchands internationaux vendent leur marchandise internationale sur internet. Vous achetez dans le monde entier.
    • Certains marchands sont présents dans les deux "marchés" et présentent tour à tour leur marchandise en bourse et sur internet.
  • La majorité des internautes cartophiles ont du plaisir à découvrir facilement ce qui leur prendrait des lustres. Internet permet donc une rapidité de recherche et une disponibilité (24/24) que la bourse n'offre pas
  • Fouiner dans les albums et boîtes à chaussures en bourse est bien différent que de lancer un moteur de recherche sur un site de vente. Sauf si le vendeur se trompe dans sa description/classement on trouvera la carte que l'on cherche sur internet par contre en bourse la carte ne peut être classée qu'à un seul endroit.
    En deux secondes vous compulserez 185000 cartes de localités belges offertes sur Delcampe.com, (dont +-7000 nouveautés par semaine). Au total pas loin de 2 millions de lots cartophiles vous attendent sur delcampe.com une veritable aubaine pour le thématiste. Pensez au temps qu'il vous faut pour regarder 1000 cartes en bourse ! (Note sur ebay.be vous aurez plus ou moins le même nombre de nouveautés mais pas le volume de cartes offerte sur Delcampe.com, cela fera l'objet d'un autre article)
    Il est certain qu'Internet n'aide pas toujours les bourses car certains acheteurs et certains vendeurs n'achètent et ne vendent que sur internet (voir notre sondage) mais il s'agit d'une frange encore marginale.
    Je ne suis donc pas aussi pessimiste et je pense que ces deux activités sont bien complémentaires.

  • Je rejoins l'avis de la revue de Nov-Déc 2005 de la carte postale illustrée de Charleroi qu'il est préférable d'acheter une carte postale en bourse plutôt que sur internet ( tout comme je préfère déguster une bière à la pompe plutôt qu'en bouteille). Ceci est vrai quand on a le temps d'aller à la bourse au moment précis où elle se tient et lorsque l'on trouve ce que l'on cherche.
  • Internet donne une image plane de la carte qui ne peut remplacer un contact direct, les défauts sont moins visibles sur internet qu'en bourse. L'éclat de la carte ne peut être rendu par un scan non plus.
  • Internet ne peut remplacer la convivialité d'une bourse et permet certains abus que nous dénonçons chaque fois qu'il le faut
  • La bourse offre des sources privilégiées d'approvisionnement. Les marchands vous connaissent (si vous y allez régulièrement) et vous réservent les cartes susceptibles de vous intéresser.
  • Enfin la foule était malgré tout bien présente à la bourse internationale de Bruxelles à Autoworld ce 11 Novembre 2005.
    En conclusion
    Non internet ne tue pas les contacts il entretient les contacts existants et surtout ouvre la voie à d'autres contacts internationaux. Le public et la marchandise présents dans les bourses cartophiles sont foncièrement différents de celui que l'on trouve sur internet. (voir sondage).
    Si vous n'avez pas la possibilité de vous déplacer en bourse vous trouverez toujours un moment pour chercher sur internet.

    Ne vous privez ni de surfer sur les sites de vente aux enchères, les problèmes y sont marginaux, ni de rendre visite aux bourses cartophiles régionales ou internationales.

    Une remarque ? une réaction ? n'hésitez pas à poster un commentaire




  • Les sites d'enchères tuent ils les bourses cartophiles ? : Evaluations et commentaires
    Réservé aux membres (inscription gratuite)
    Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !

    Re: Les sites d'enchères tuent ils les bourses cartophiles ? (Score: 0)
    par Gepetto50 le 2006-02-23 21:00:23
    (Profil Utilisateur
    Bonjour Sybid et les éventuels lecteurs. Je pratique en moyenne 2 bourses par mois, minimum, et je dois bien avouer que j'y vais plus pour le contact avec d'autres collectionneurs et des vendeurs que pour l'objet en lui-même depuis que je visite les sites internet. Je passais plus de temps dans les boîtes et classeurs auparavant. Je prends aujourd'hui plus la peine de discuter collection, passion et celà ne m'empêche pas d'acheter car je sais ce que je veux, mais évidemment je peux rater une occasion, une carte placée là où je ne m'y attendais pas et que jadis j'aurais trouvée par hasard. De toute façon tout le monde n'achète pas sur Internet et les CP bien pointues, les Top comme on les nomme sont souvent dans les bourses, et il y a encore des cartophiles qui n'achèteront de la bonne carte qu'en bourse. Je pense même qu'un certain retour va se réaliser vers l'achat en bourse dès que la plupart des collectionneurs auront écumé les greniers du Net. Ils reviendront chercher la bonne carte du bon vendeur sur place. De toute façon, les catalogues, je les achète en bourse autant que possible pour pouvoir les feuilleter.
    Cordial salut, Michel.


    ]

     
    Bourse internationale du 11 novembre 2008 Bruxelles

    · Plus à propos de Cartophilie belge


    L'article le plus lu à propos de Cartophilie belge:
    Bourse internationale du 11 novembre 2008 Bruxelles

    www.cartophilie.be est sponsorisé par
    Merci à Francisco B.urzi qui m'a inspiré pour la création technique de ce site. Le code a été réécrit à 90%.
    Grand merci à Claude De Saeger pour son support technique également
    Page Generation: 0.20 secondes