?
Connexion/Créer un compte 


S'identifier   Anglais 
 
 
www.cartophilie.be est sponsorisé par

Bienvenue sur www.cartophilie.be

Pages publiques sur les cartes postales


Nederlandse versieComment évaluer une carte postale ?






Si vous êtes vendeur ou acheteur

Lorsque que l'on désire se séparer d'un héritage, d'une collection ou que l'on désire en commencer une, il faut bien parler du nerf de la guerre : quelle est la valeur d'une carte ? Quand on est débutant c'est extrêmement difficile car déjà les professionnels ont parfois du mal car l'étendue et la variété des cartes est telle qu'un minimum de spécialisation est nécessaire si on veut savoir de quoi on parle.

 

Comment évaluer une carte postale ancienne ?

Avertissement

La seule et unique valeur d'une carte postale est le plaisir qu'elle procure en la découvrant et ou en l'acquérant. Les considérations qui suivent sont néanmoins nécessaires si on veut éviter des arnaques quand on débute.

Evaluation

La valeur d'une carte est une combinaison de quatre composantes :

 

    1. La beauté de la carte (ne pas confondre avec l'état). Une belle carte peut être abimée ou déchirée. Notion très relative mais essentiellement liée à
      • La facture de la carte (type d'impression). Cliché flou ou net...
      • Type de prise de vue ou travail artistique sur la carte. Vue en gros plan ou vue générale. Le gros plan est plus apprécié (souvent plus rare). Les illustrations d'artistes célèbres (comme Mucha, Kirschner ) sont fort recherchées.
      • Vue animée ou non. Pour les cartes vues, une belle animation en gros plan peut donner une grosse plus-value. L'animation est comme l'empreinte du temps sur la prise de vue. Un vieux tacot, un attelage et des personnages devant un bâtiment même inchangé donneront replace le contexte du cliché.
      • Au thème de la carte voir catégories. Certains thèmes sont très courus comme la brasserie.
    2. L'état de la carte Il est clair qu'un torchon aura moins de valeur qu'une carte qui sort de l'imprimerie. Remarque importante
      Les cartes trafficotées (passées au massicot, recollées, etc...) sont peu appréciées.

 

  1. La rareté. Ne pas confondre avec le rapport entre l'offre et la demande. Il y a des cartes difficiles à trouver qui ne sont pas rares et inversément des cartes "relativement" faciles à trouver sont paradoxalement rares (car peu demandées). Elle dépend du tirage initial et du taux de "disparition" des cartes. Je connais des cartes difficiles à trouver mais dont un stock important existe. Seule l'expérience peut vraiment vous aider. Un très bon exemple de cartes non rares mais excessivement difficiles à trouver est la série du chocolat Baron à l'exposition de Bruxelles 1910. Cette splendide série était le matériel commercial du chocolat Baron, mais vous avez peu de chance d'en trouver car pratiquement tous les collectionneurs apprécient ces superbes cartes lithographiées en polychromie (ceux qui font les illustrateurs, les cartes publicitaires, les expositions, les chocolats, les dirigeables et avions. Bref il y a du monde au portillon de la demande.
    Si vous vous posez la question : pourquoi diable a-t-on fait une carte pour cela ? Cela risque d'être rare. Il existe plus de vues de la Grand-Place de Bruxelles que d'une ruelle anonyme avec une maison en gros plan.
  2. La demande et l'offre. C'est également très volatile. Des cartes recherchées cette année peuvent n'être plus demandées dans quelques mois. La tendance actuelle en 2020 est la contraction de la demande et l'augementation de l'offre. Elle est souvent dépendante du sujet et de l'endroit où on la vend. On se méfiera aussi des effets "mode". Les laitières étaient très en vogue en Belgique, maintenant elles sont moins recherchées. Il y eut la même chose avec les inondations de Paris en 1910. Quels sont les cartes recherchées ?
    • Les thèmes courus (attention aux modes)
    • Les éditeurs et imprimeurs recherchés
    • Les photographes recherchés
    • Les événements recherchés
    • Les personnalités recherchées
    • Les illustrateurs recherchés
    • Les localités recherchées
    • L'art nouveau et l'art déco

    Les cartes moins recherchées :

    • Les cartes courantes et gros tirages
    • Les cartes illustrées anonymes
    • Les cartes illustrées fort écrites sur l'illustration
    • Les carnets de cartes car ce sont généralement des gros tirages mais des exception notoire existens
    • Les ruines de guerre
    • Les cartes moins jolies car l'illustration ou la photo sont de mondre qualité
    • Les cartes non situées ou non animées

    Plus values indépendantes de la cartophilie

  3. Les dédicaces et autographes offrent également une plus-value pour les cartes.
  4. Charme de l'écriture. Indépendamment de la plus-value et du contenu parfois étonnant, une carte bien écrite et bien nette a son charme. Aux Etats-Unis, on préfère la carte non-écrite.
  5. Cachet spéciaux et timbre ou vignette. Il y a parfois conflit d'intérêt entre le cartophile et le philatéliste. Un philatéliste peut se passionner pour une carte qui laissera le cartophile froid et inversément.

 

Copyright © par www.cartophilie.be Tout droit réservé

Date et heure de création: 2004-10-16 (16627 lectures)

[ Retour ]

www.cartophilie.be est sponsorisé par
Merci à Francisco B.urzi qui m'a inspiré pour la création technique de ce site. Le code a été réécrit à 90%.
Grand merci à Claude De Saeger pour son support technique également
Page Generation: 0.22 secondes