?
Connexion/Créer un compte 


S'identifier   Anglais 
 
 
www.cartophilie.be est sponsorisé par

Bienvenue sur www.cartophilie.be

Pages publiques sur les cartes postales


Nederlandse versieAcheter et vendre une ou des CPA




Veuillez préalablement consulter la page relative à la valeur d'une carte.

 

 

Différence entre achat et vente

Le Neudin précise que la marge entre l'achat et la vente diminue avec la qualité de la carte. Les petites cartes sont achetées à 10%, 20% du prix final, les Top cartes sont achetées à 75% du prix final.

 

Pourquoi cette différence ? Pour 2 raisons.
Parce que la petite carte se vend mal et reste très longtemps dans les stocks. Les Top carte se vendent pratiquement à coup sûr.
Une transaction avec une Top carte équivaut à 1000 transactions de petites cartes. Le travail est fort différent.

 

Si vous êtes acheteur

Avant toute chose, il faut que la collection vous fasse plaisir. Je ne pense pas que la carte postale soit un investissement (c'est plutôt un investissement en temps), mais il faut rester correct dans un sens comme dans l'autre. Je refuse de payer si le prix est largement exagéré, je connais des marchands qui possèdent des cartes qui m'intéressent pour leur intérêt documentaire, elles sont hors de prix et restent dans leurs albums depuis 10 ans. Avoir envie d'une crème glacée, ok même si c'est un peu cher, mais si le marchand vous en demande 20 euros la boule vous risquez de refuser.

Il faut aussi rétribuer correctement celui qui vous trouvera ce que vous cherchez si vous voulez qu'il continue à vous apporter ses trouvailles.

 

Si vous êtes vendeur

  1. Garder votre collection ?
    Avant toute vente, sachez vous possédez peut-être sans le savoir un trésor pour l'histoire locale ou même l'histoire de votre famille(qui en principe n'a de valeur que pour vous). Je conseille au vendeur de vérifier qu'il n'existe pas de documents qui pourraient avoir une valeur sentimentale pour leur famille. Avant de disséquer votre album de cartes, sachez aussi que certains documents ne sont localisables ou identifiables que dans leur contexte. Donc si une belle photo s'y trouve sans autre mention les autres cartes vous donneront souvent la clé de l'énigme. En les séparant vous perdez des indices capitaux pour la localisation.

    Si vous voulez néanmoins vendre, vos cartes postales vaudront du simple au décuple suivant le temps que vous y consacrerez. Vous pourriez très bien attendre 10 ans pour trouver l'amateur d'une carte précise. La vente de la carte à la pièce est la plus lucrative mais peu rentable par rapport au temps consacré à la vente. Si vous vendez en lot, il est bon de faire différents lots suivant les pôles d'intérêt. Exemple. Séparez la côte,les Ardennes, la Wallonie, la Flandre, les fantaisies. Chaque domaine a ses spécialistes et amateurs. Un lot mixte n'intéressera qu'un intermédiaire ou quelqu'un qui cherche du matériel d'échange. Un lot complet pour l'acheteur a néanmoins de l'attrait si le lot comporte beaucoup de photos.
  2. Vous vendez sur internet.
    Vous pouvez vendre à prix fixe ou aux enchères. Vendre sur votre site propre est assez illusoire car un trafic important est nécessaire si vous espérez vendre. Vendre sans expérience est possible mais faites vous conseiller au préalable. Le coût sur internet est le pourcentage des annonces, pourcentage sur les annonces et les ventes ainsi que l'amortissement de votre matériel et coût de connexion(ne jamais oublier le temps que vous y consacrer, c'est non négligeable). Il est étonnant de voir des vendeurs néophytes scanner des centaines de cartes pour n'en vendre que quelques-unes pour quelques euros.
  3. Vous vendez dans le bourses et brocantes
    Le coût est le prix de l'emplacement et frais de déplacement. Il faut également investir dans du matériel de présentation et protection des cartes. Les cartes non protégées se dégradent très vite. Si vous avez le temps, c'est une façon fort agréable de rencontrer des gens mais attentionn aux vols (c'est le propre de toute brocante), on m'a déjà signalé des albums entiers qui disparaissent dans la nature. Veuillez à être à couvert du mauvais temps. 90% des bourses de CPA et vieux papier se déroulent dans des locaux couverts et les 10% restants se font sous les tentes des professionnels. Si vous pensez que votre temps a une certaine valeur, contactez des clubs cartophiliques qui vous diront comment réaliser vos ventes au mieux et rapidement.
  4. La vente aux enchères classiques
    Elle reste une alternative si vous disposez de peu de temps. C'est l'intérêt de la maison de vente de vendre vos cartes au prix maximum puisqu'elle est payée à la commission. Une rubrique est ouverte dans l'agenda.
  5. Vente directe aux professionnels

    Une liste des professionnels belges est publiée sur le site dans la partie membre. Cela vous permet de comparer les prix. Je le conseille si la collection est très importante. Faites vous toujours conseiller par une personne tierce à la transaction. Ne vendez jamais votre collection à la pièce si vous ne connaissez pas la valeur des cartes car les meilleures pièces partiraient de suite et vous resteriez avec le reste de votre collection sur les bras.
  6. Vente directe aux amateurs

    Comme pour les professionnels, faites vous conseiller et vendez à l'amateur si vous connaissez quelqu'un de confiance. Cela peut être une alternative intéressante car l'amateur n'a pas de marge bénéficiaire à realiser sur la collection et donc il peut se permettre d'offrir un meilleur prix.

La valeur d'une carte

La valeur est une question délicate et très volatile, tout est une question d'offre et de demande c'est-à-dire de marché (mode, lieu, état etc...).
Il n'existe pas de catalogue exhaustif des cartes postales comme il existe en philatélie mais il existe néanmoins quelques indications utiles.
Vous pouvez simplement demander conseil sur un forum cartophile (comme celui de delcampe.com en attendant celui du carnet!), en général la communauté aide volontiers.

Avant tout, il faut savoir que comme dans une collection de timbres postes, sur mille pièces il existe en général 1 pièce excellente, 9 très bonnes, 90 bonnes cartes et 900 cartes médiocres (peu demandées). Les petites cartes (comme on dit) ou "la drouille" sont parfois très belles mais les spécialistes les dédaignent car trop courantes. Certaines cartes sans intérêt pour le cartophile ont parfois un intérêt historique(les cachets philatéliques), marcophilique voire philatélique, mais en général les cartes postales sont affublées des timbres les plus courants de l'époque. Evitez donc de décoller ou pire de découper le timbre, cela rique d'abîmer la carte et le timbre, cela enlèvera aussi beaucoup de charme au document et même pourrait enlever des informations capitales de localisation.

 

Sauf si vous possédez une carte postale tachée et déchirée de la Grand-Place de Bruxelles, il existera toujours un amateur pour votre carte postale ancienne. La valeur se situe entre 5 cents et 2000 euros pour une carte suivant le volume et la qualité des cartes que vous vendez. La valeur est dépendante du nombre de cartes dans la transaction. Le prix maximum d'un lot est quand vous vendez chaque carte à l'amateur final. Le prix minimum est quand vous vous débarassez d'un gros lot non trié à un revendeur. Entre les deux extrêmes se trouvent le temps et la patience. Si vous en avez, vous pouvez vendre sur internet ou en bourse de collectionneur. Attention cela prend beaucoup de temps et d'énergie. Cela explique les différences de prix entre la vente et l'achat.

 

Si vous n'êtes pas professionnel ou amateur averti il est difficile de tomber sur l'amateur sans effort. Il y a autant de collections que d'amateurs quasiment. Les clubs sont les meilleurs endroits pour se faire conseiller, plusieurs conseils valent mieux qu'un. Lorsqu'il s'agit d'un très beau lot, une vente aux enchères "classique" ou sur internet peut donner des bons résultat si l'objet est bien mis en valeur.

 

3 Conseils valables dans toute transaction, qu'elle soit de collection ou commerciale... comparez, comparez et comparez encore. Il n'est pas rare de trouver dans la même bourse ou le même site internet des cartes identiques avec des prix du simple au décuple.

 

Un dernier conseil important, si vous voulez vous débarasser de toutes vos cartes, ne laissez jamais un marchand ou amateur ne prendre que quelques cartes, car votre lot aura perdu sa substance en un clin d'oeil. J'ai plusieurs fois rencontré des personnes qui se sont fait plumer.

 

Décrire une carte postale

Tableau avec les différents systèmes de classification

Description Exemple Description Example
Etat général Bon Grade Good
Cachet postal non Postal Marked yes/No
Timbre parfois enlevé Stamps yes/No
Coins arrondis? Corners Very slightly bumped
Pliure . Creases None
Déchirure . Tears None
Trous d'épingles . Pin Holes None
Ecrite à l'avant . Writing on Front None
Ecrite à l'arrière . Writing on Back yes/no
Taches / état de fraîcheur . Soil yes/no

 

Copyright © par www.cartophilie.be Tout droit réservé

Date et heure de création: 2005-01-02 (8867 lectures)

[ Retour ]

www.cartophilie.be est sponsorisé par
Merci à Francisco B.urzi qui m'a inspiré pour la création technique de ce site. Le code a été réécrit à 90%.
Grand merci à Claude De Saeger pour son support technique également
Page Generation: 0.19 secondes